Les travaux de septembre à octobre

Les vendanges

C’est le moment le plus attendu de l’année.

Il ne faut pas compter son temps car ces quelques jours sont cruciaux.

Il est impératif de choisir avec justesse le bon moment pour vendanger. 

Grâce à une méthodologie pré-établie, le poids moyen des grappes, leur richesse en sucres, leur acidité totale, leur pourcentage de véraison c’est-à-dire de maturation et de pourriture grise sont déterminés plusieurs fois par semaine.

Les résultats sont transmis le jour même par voie informatique. Le Comité Champagne peut alors éditer les statistiques par parcelle et les moyennes des variables (degré potentiel, acidité, etc…)pour chaque cépage.

Les principaux responsables techniques et notamment les correspondants régionaux de l’Association Viticole Champenoise (AVC) sont ensuite informés de la synthèse des prélèvements. Cela leur permet, lors de la réunion préparatoire des vendanges, de préciser leurs souhaits concernant la date d’ouverture de la cueillette dans notre commune.

La vendange reste traditionnelle, car les contraintes de respect des raisins sont les mêmes depuis le XVIIIe siècle.

La période des vendanges est d’environ 3 semaines. Elle est liée à la très faible durée de maturité optimale du raisin. De plus, les différents cépages champenois arrivent quasi simultanément à maturation.

Le travail du sol

Après les vendanges nous travaillons les sols pour :

désherber l’inter-rang et le rang sans herbicides

ameublir le sol afin de modifier sa structure, améliorer l’alimentation hydrique et favoriser la vie microbienne.

décompacter le sol.

Pour cela nous utilisons des bineuses interceps mécaniques, elles ont pour rôle de décompacter la terre de couper les racines des mauvaises herbes dans le rang mais aussi entre le pieds.

Derrière l’enjambeur nous avons mis des canadiens qui creusent et grâce à leur flexibilités cassent les morceaux de terre trop gros.

Nous utilisons également des cover crops pour décompacter la terre plus rapidement.